Autour de l'orgue

Forum de libre échange
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'orgue de CONTZ-LES-BAINS (Moselle) fête ses 111 ans !

Aller en bas 
AuteurMessage
Laurent-Martin SCHMIT



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: L'orgue de CONTZ-LES-BAINS (Moselle) fête ses 111 ans !   Jeu 17 Sep - 3:44

septembre > décembre 2009
Contz-les-Bains
Les 111 ans de l’orgue
9ème saison musicale


2009 : 111 ans de l’orgue, saison placée sous le signe de la diversité et de l’originalité !

En raison de travaux dans l’église (cinq mois de travaux de peinture et d’aménagement), la saison musicale 2009 s’étend cette année de septembre à décembre. La mise en peinture de l’édifice (peinture minérale) donne désormais une meilleure acoustique, encore plus riche et plus claire qu’auparavant. Les amateurs pourront faire la différence.

2009 fête, non sans humour, les 111 ans de l’orgue de Contz-les-Bains. Ce sont en tout cinq manifestations réparties en quatre dates qui jalonneront cette saison originale. Des hommages bien sûr mais aussi des coups de cœurs, des ensembles originaux et un duo inédit : la danse et l’orgue. Mais cette neuvième édition s’annonce déjà comme un évènement avec des artistes de premiers plans, des créations, au rythme et aux couleurs diversifiées. L’église prend une nouvelle couleur, « Autour de l’Orgue » aussi. Alors, avec une manifestation par mois, pourquoi aller plus loin qu’à Contz-les-Bains ?

La saison musicale autour de l’orgue de Contz-les-Bains, c’est…

- cinq manifestations sur quatre dates réparties sur l’automne et l’hiver 2009
- plus de 60 musiciens, professionnels ou semi-professionnels
- parmi les originalités de cette année : présence d’une danseuse contemporaine (qui a travaillé sous la direction de Maurice Béjart)
- une troupe d’une quinzaine de comédiens amateurs (Irmengarde de Volkrange)
- une création originale
- près de 50 œuvres interprétées
- époques musicales représentées (du Haut Moyen-Âge à l’improvisation contemporaine en passant par le baroque, le classique, le romantique, le moderne)
- un hommage au compositeur lorrain Gaston Litaize né en 1909



 Sam. 19 septembre : Journée Européenne du Patrimoine VVV

« Rythmes et couleurs … »

 18h00-20h00 : portes ouvertes à l’orgue : visites guidées, animations jeunes publics, etc.
 20h30 : Concert Gospel & Orgue

* Gospel Mississipi – direction : Emmanuel LAURENT (Nancy),
* Laurent Martin SCHMIT (organiste de Contz-les-Bains, Immaculée Conception de Metz)


 Dim. 11 octobre – 17h00 : Trio Soprano, Hautbois, OrgueVVV

« Hommage à Gaston Litaize, organiste lorrain »

* Dominique BREDA (organiste de Nancy, St Léon IX ; professeur d'orgue au Conservatoire de Metz)
* Clémence PETIT (soprano)
* Jean-Philippe MATHIEU (hautbois)


 Sam. 14 nov. – 20h30 – Fresque Musicale VVV

« Irmengarde de Volkrange »

* Les Amis du Vieux Château de Volkrange
* Scola Metensis – direction : Marie-Reine DEMOLLIERE (Metz)
* Laurent Martin SCHMIT (organiste de Contz-les-Bains, Immaculée Conception de Metz)
Sur une idée originale de Jean-Claude Barthélémy


 Dim. 13 décembre – 16h00 – Concert de Noël : Danse et Orgue VVV

« Ils ont dansé pour l’orgue »

* Pierre MEA (professeur d'orgue au Conservatoire de Reims, organiste de la cathédrale de Reims)
* Magali GENTIEU (danseuse, ancienne élève de Maurice Béjart)
* Exposition d’œuvres plastiques (sous réserve)

Les plus de la saison :

- Les concerts sont commentés par de courts textes introductifs
- Les programmes papiers sont gratuits et distribués au public, chacun d’eux se veut le plus précis possible afin de permettre aux personnes désirants des informations complémentaires de faire des recherches
- un cocktail est servi à l’issue de chaque spectacle (Maison des Associations, rue de la Chapelle 57480 CONTZ-LES-BAINS) avec Vin du Pays de Contz et pâtisseries maison
- durant le cocktail, et de manière conviviale, le public peut échanger ses impressions avec les artistes présents
- L’église est chauffée


Détails de la saison : voir plus loin


L’association « Autour de l’Orgue ».

Forte de plus de 130 membres, « Autour de l’Orgue » est la deuxième association la plus importante dans ce domaine de toute la région.

L’association culturelle et musicale « Autour de l’Orgue » est née en 2001, après cinq années de concerts organisés pas un petit groupe de personnes motivées.

L’association organise chaque année de nombreuses manifestations musicales autour ou avec l’orgue de l’église. Elle a invité de grands noms de l’orgue mais s’est également efforcée de permettre à de jeunes musiciens issus de conservatoires ou écoles nationales et internationales de se produire. Les concerts associent régulièrement d’autres instruments ou voix à l’orgue : cordes, cuivres, bois, chœurs, solistes… Depuis quelques temps, l’orgue se mêle harmonieusement avec d’autres formes artistiques : arts plastiques, photographie, danse, théâtre… Ce qui fait de Contz-les-Bains et de son église un lieu culturel unique en Lorraine.

De plus, elle organise durant chaque saison des portes-ouvertes où l’on peut approcher l’orgue de plus près pour y découvrir ses entrailles, grâce à de nombreuses expositions et démonstrations de l’instrument. Enfin, elle permet de remplir un rôle pédagogique au sein des scolaires par la réalisation de visites éducatives.

L’association ouvre les portes de l’orgue à qui en demandera la visite (associations, comités d’entreprise, organiste, simple curieux…). Pour cela prendre contact avec « Autour de l’Orgue » en téléphonant au 03.82.83.82.10 ou par mail : orguecontz@free.fr
Visites de l’orgue : chaque année du 1er avril au 30 novembre (uniquement sur R.D.V.)

L’orgue de Contz-les-Bains : joyau du patrimoine

Construit en 1898, par Franz Staudt (1860-1938), successeur de la célèbre firme Verschneider, l’orgue de Contz-les-Bains s’avère être l’ouvrage majeur de ce facteur. C’est grâce à la générosité du curé de l’époque (l’Abbé Rauber), que l’instrument fut construit. Son petit neveu est bien connu : François Rauber, orchestrateur des chansons de Jacques Brel. Petit clin d’œil au village, ce dernier chante d’ailleurs le vin de Moselle dans sa chanson « Jeff » !

Réparé après la Seconde Guerre Mondiale qui lui causa de nombreux dégâts, il fut par la suite plus bricolé qu’entretenu. Complètement restauré en 1990-1991 par Michel Gaillard (Manufacture d’Orgues Aubertin - Jura) avec l’aide de nombreux bénévoles contzois, il a depuis retrouvé son panache et son charme d’origine. L’orgue de Contz-les-Bains est régulièrement entretenu plusieurs fois par an par Michel Gaillard lui-même.

Figurant parmi les joyaux du patrimoine organistique lorrain, il est classé parmi les plus belles orgues d’Europe (congrès international de la Gesellschaft der Orgelfreude, 2001).

L’orgue, en bref :

 Esthétique : romantique allemande
 Nombre de tuyaux : 1 800 (étain, spotted, sapin)
 Nombre de pistons : 1 800
 Nombre de jeux : 29 répartis sur 2 claviers et un pédalier
 Longueur des relais en plomb : plusieurs Km
 Poids total : 7 tonnes
 Dimensions : 6 m de hauteur, sur 5 m de largeur et 5 de profondeur
 Valeur financière à neuf : ~ 600 000 €


Composition de l’orgue :

Clavier 1 : Grand Orgue Bourdon 16, Montre 8, Bourdon 8, Flûte Harmonique 8, Gambe 8, Prestant 4, Flûte à cheminée 4, Fugara 4, Gemsquin 2 2/3, Doublette 2, Mixture III, Trompette 8, Clairon 4
Clavier 2 :
Récit Expressif Bourdon 16, Montre-Violon 8, Flûte Bouchée 8, Salicional 8, Aéoline 8, Voix Céleste 8, Fugara 4, Flûte Octaviante 4, Octavin 2, Bassoin-Hautbois 8, Vox Humana 8
Pédalier Violonbass 16, Soubasse 16, Octavebasse 8, Violoncelle 8, Trompette 16

Plus de renseignements : http://orguecontz.free.fr , rubriques : historique et technique


La saison en détails…


Samedi 19 septembre 2009 à 20h30

18h00>20h00 : L’orgue s’ouvre aux regards, portes-ouvertes à l’orgue

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, l’orgue ouvre ses portes au public. Au menu : visites guidées par groupes, démonstrations, découverte des entrailles d’un instrument de plus de 7 tonnes et actionnant près de 2000 mécanismes pour 1800 tuyaux (soufflerie : les poumons de l’orgue, tuyauterie : la voix de l’orgue ; sommiers : les nerfs de l’orgue ; console : le cerveau de l’orgue). Le public découvrira comment l’organiste, homme orchestre qu’on ne voit jamais, manipule des milliers de combinaisons sonores de l’instrument roi. Exceptionnel : le public pourra lui aussi jouer à sa guise sur l’instrument. Une exposition installée à la tribune permettra de se familiariser avec les différentes techniques de construction de l’instrument. De plus, des animations pour les enfants ainsi qu’un concours de dessin d’orgues seront organisés.

20h30 : inauguration de la saison 2009, concert Chœur Gospel et Orgue

« Rythmes et couleurs… »

 Chœur Gospel Mississippi de Nancy, direction : Emmanuel LAURENT
 Orgue : Laurent-Martin SCHMIT, organiste de Contz-les-Bains, Metz Immaculée Conception

Une odeur de peinture plane dans l’église, on cherche du regard l’une ou l’autre statue ayant trouvé un nouveau lieu de villégiature, les bancs ont pris une autre teinte, l’acoustique semble avoir changé… serait-ce déjà l’automne ? Dans moins d’une semaine… oui mais ici c’est autre chose : l’église a retrouvé une autre jeunesse. Nouvelles peintures, nouveaux aménagements, mais l’orgue reste là, dressé, fier depuis maintenant 111 ans de l’effet qu’il produit sur le spectateur, l’auditeur. La saison 2009 a commencé !

Qui dit nouvelles peintures, dit nouvelles couleurs. Et il s’agit bien de cela aujourd’hui : du rythme et de la couleur ! Couleur de nos peaux après nos vacances bien méritées, couleur de la peau de celles et ceux qui ont chanté, prié et dansé le Gospel. Le mot veut tout dire : God Spell, la Parole de Dieu, celle qui fut chantée par les noirs américains contre le racisme, celle qui fut dansée pour que toutes les couleurs aient droit de cité. Expression de la joie, des travaux, de l’amour mais aussi de la souffrance et du deuil, le Gospel nous emmène à travers les champs de coton, à travers l’Amérique, l’Afrique au rythme effréné et entraînant de Gospel Mississippi.

On a souvent parlé de couleur en musique, Schönberg parlait de Klangenfarbenmelodie (mélodie de couleur de timbres), Messiaen quant à lui était atteint de synesthésie et voyait des couleurs en entendant des sons. Qui mieux que l’orgue pouvait exprimer, commenter, ou imaginer le rythme et la couleur ? « Au cirque » est une partition originale adaptée pour l’orgue que ce dernier fera chanter et danser avec « Le funambule dans la lumière violette » ou les « Cavaliers caucasiens dans la lumière rouge », mais aussi une œuvre pleine de contrastes de Camille Saint-Saëns. Une improvisation finale mettra en relief sons, couleurs et rythmes.

Les rythmes ? Il y en a dans ce premier concert et durant toute la saison 2009 en musique, en danse, en applaudissements (nous l’espérons !), et sous nos yeux avec l’architecture élancée de notre église. Les couleurs ? Celles que l’on voit dans cette église, au détour du vignoble contzois, ou celles que l’on imagine en écoutant, en se souvenant, et qui réchauffent comme la lumière jouant avec les vitraux.


Chœur Gospel Mississippi


GOSPEL MISSISSIPPI est né en 1996 à Nancy sur l’initiative d’un musicien débordant d’énergie qui a rapidement rassemblé une vingtaine de personnes pour faire partager sa passion du chant Gospel au sein du club saint Nicolas.

C’est en 2000, à l’initiative de quelques personnes issues du club que s’est formée l’association Gospel Mississippi de Nancy qui compte aujourd’hui plus de 80 choristes qui se réunissent chaque mardi soir dans le même but : « chanter en toute simplicité, se faire plaisir et assouvir leur passion du Gospel ».

GOSPEL MISSISSIPPI est dirigé par Emmanuel LAURENT jeune chef de talent, épris de musique, qui puise son inspiration aux sources même des Negro spirituals mais aussi dans les sources les plus contemporaines du Gospel.

C’est par ce que ces chanteurs viennent tous d’horizons différentes, qu’il y a autant d’émotions et manière de ressentir ces chants qu’il y a de choristes dans Gospel Mississippi, et tendre vers cette même émotion avec autant de personnalités qu’il y a de voix pour n’en faire plus qu’une, celle de GOSPEL MISSISSIPPI qui au fil de ses concerts fait vibrer et participer la foule venue des quatre coins de l’horizon pour partager sa passion.

Sur les navires des négriers, les captifs chantaient. En eux tremblaient le souvenir de cette Afrique qui associe depuis toujours le chant aux circonstances de la vie : Naissances, deuil, jeux, prières, travaux dans les champs de coton, guerre et amour.

Site Web : www.gospel-mississippi.com

Contacts : Jean-Marie ROTHON (Président) 06.08.98.08.90

Laurent Martin SCHMIT, orgue

Laurent Martin SCHMIT cultive plusieurs talents : la musique, la photographie, et la diffusion de la culture. Il a débuté l’orgue au Conservatoire de Thionville, puis a rejoint le Conservatoire National de Région de Metz où il a étudié cet instrument jusqu’en 3ème cycle spécialisé, ainsi que l’écriture musicale, la formation musicale, le déchiffrage, l’harmonisation et l’improvisation. Parallèlement, il a suivi les cours de musique au Département de Musique à l’Université de Metz jusqu’à la licence, et de piano à l’Ecole de Musique Agréée de Metz-Sablon.
Il s’est formé à de nombreuses master-class (improvisation, interprétation, clavecin, facture d’orgue…) durant lesquelles il a reçu les conseils de grands maîtres : Marie-Claire ALAIN, Michel CHAPUIS, Louis THIRY (orgue), Mireille LAGACE (clavecin), Jean-Pierre LEGAY (improvisation). Titulaire de l’orgue de Contz-les-Bains depuis l’âge de 14 ans, il est également membre du Collège des Organistes de l’Immaculée Conception de Metz.
Il a aussi suivi un cursus au Département « Arts et Culture » de l’Université de Metz (Licence « Arts du Spectacle », Maîtrise « Esthétique, Art et Sociologie de la Culture », et Master « Expertise et Médiation Culturelle »). Sa passion pour l’art et la culture l’amène à travailler à l’élaboration et à l’expertise de projets culturels pour des partenaires publics et privés. Il s'est formé au Fonds Régional d’Art Contemporain, donne des conférences sur la culture et a été chargé de cours à l’Université de Metz.
Il est actuellement chef de projets culturels, en charge des événements culturels d'une collectivité territoriale ainsi que consultant en ingénierie culturelle pour les universités.
Site Web : http://laurent.schmit.free.fr


Quelques-unes des œuvres qui seront interprétées lors de ce concert :

~ Lajos PAPP (né en 1935) – orgue
Au Cirque
1. Entrée
2. Le charmeur de serpent
3. Le singe sur le monocycle
4. Le clown
5. Le funambule dans la lumière violette
6. Le jongleur rococo
7. Cavaliers caucasiens dans la lumière rouge
8. Danse des ours
9. Le rêve de la danseuse
(Adaptation pour orgue : L.M. SCHMIT)

~ Traditionnels (origine inconnue) – chant
Day O (Chant du crépuscule)
Amazing grace(L’espoir des jours meilleurs)
Set down, Servant (Mon cœur est rempli de joie)

~ Camille SAINT-SAËNS (1835-1921) – orgue
Fantaisie op. 137

~ Traditionnel (origine inconnue) – chant
Il will follow him(Je le suivrai partout où qu’il aille)
Joshua fit de battle of Jerico(Faisons tomber les murailles de nos vies)
Swing low (Je suis attendu de l’autre côté du Jourdain)

~ Tom Turpin (1873-1922) – orgue
The Harlem ragtime

~ Traditionnel (origine inconnue) – chant
Kumbaya my Lord (Reviens vite parmi nous)
Siyahamba (Marche dans la lumière)
Oh happy day (Jour de fête et jour de joie)

~ Laurent Martin SCHMIT (né en 1981) – orgue
Improvisation sur un mouvement dansé

~ Traditionnel (origine inconnue) – chant
By the rivers of Babylone (Sur les rivages de Babylone)
Oh when the Saints (Louez tous les saints)
Down the river to pray (Alors que je descendais la rivière pour prier)


Dimanche 11 octobre 2009 à 17h00 : trio soprano, hautbois et orgue

« Hommage à Gaston Litaize, musicien lorrain »

 Dominique BREDA, organiste de Saint Léon IX à Nancy, ancien élève de Gaston Litaize, professeur d’orgue au CNR de Metz
 Jean-Philippe MATHIEU, hautboïste, professeur de Hautbois au CNR de Nancy
 Clémence PETIT, soprano, formatrice à l’INECC

Gaston Litaize ? Qui connaît ? Trop, vraiment beaucoup, trop de peu de mélomanes. Et pourtant !

Après les Florent Schmitt, Gabriel Pierné, Ambroise Thomas, Joseph Bodin de Boismortier et d’autres, voilà encore un lorrain, ou un vosgien plus exactement (il vit le jour non loin d’Epinal) à qui la Lorraine rend hommage pour sa production musicale de grande qualité.

Génie de l’improvisation, architecte de l’interprétation et pédagogue très recherché, il forma toute une génération de musiciens qui aujourd’hui possèdent une renommée internationale. Ses grands maîtres furent Marcel Dupré ou Georges Caussade, ses élèves : Olivier Latry ou Dominique Breda. Quoi de plus impressionnant de découvrir ce compositeur interprété par l’un de ses meilleurs élèves ?

Lui qui déclarait que « l’orgue, même purement liturgique, peut et doit être un élément de progrès dans la musique », il a su faire dialoguer des instruments aussi divers que variés, tels le hautbois ou la voix humaine dans un langage résolument nouveau mais respectueux du passé.

Aujourd’hui tous les temps se mêlent dans des soli, duos ou trios où chantent des Concerti baroques, des œuvres romantiques, que Gaston Litaize aurait pu jouer. Et comme un hommage à l’homme de foi qu’il était, nombre d’œuvres de ce concert exceptionnel chantent les Ecritures Saintes.

Sans plus attendre, plongeons-nous dans cet univers si particulier. Excellente découverte à vous !


Clémence PETIT, soprano

Soprano, titulaire d’une Maîtrise de musique, Clémence PETIT a obtenu son Premier Prix de chant, mention Très Bien en 2007, au Conservatoire National de Région de Nancy, dans la classe d’Arcadi VOLODOS.

Elle a chanté dans le Chœur de l’Opéra National de NANCY, Andréa Chénier en 2007, à L’Opéra de Limoges, les Carmina Burana en 2008, Roméo et Juliette en 2009 et dans le Chœur de Radio France, le Requiem de Verdi sous la direction de Ricardo Mutti, en juin 2009.

Soliste dans des œuvres de Bach, Magnificat, de Mendelssohn, Psaume « Hör mein Bitten » ou de Gounod, Messe Solennelle Sainte Cécile, elle aborde également le répertoire de musique sacrée, de musique lorraine, ou de musique contemporaine, notamment l’œuvre « Face au vent » de François BOUSCH composée en 2007 et Two Walking de DUSAPIN, œuvre pour deux sopranes a capella en 2009.

Parallèlement, Clémence PETIT est formatrice de technique vocale au sein de l’INECC et enseigne dans plusieurs Ecoles de Musique du département.


Jean-Philippe MATHIEU, hautbois

Après des études au conservatoire de Nancy couronnées par plusieurs médailles d’or (hautbois, formation musicale et musique de chambre), Jean-Philippe Mathieu va se perfectionner au CNR de Rueil-Malmaison auprès de Daniel Arrignon.

Il enseigne actuellement le hautbois au Conservatoire National de Région de Nancy ainsi que dans différentes écoles de musique (Rambervillers, Laxou…). Il se produit au sein de différents orchestres (orchestre Saar-Lor-Lux, orchestre symphonique et lyrique de Nancy, orchestre européen des jeunes) ainsi que comme soliste.
Dominique BREDA, orgue

Né en 1956 à Verdun, Dominique BREDA obtient en 1977 un 1er prix d’orgue au CNR de Nancy et en 1978 une licence de musicologie à l’université de Strasbourg. En 1979 il se voit décerner le 1er prix d’excellence à l’unanimité au CNR de Saint-Maur des Fossés dans la classe du maître Gaston LITAIZE, en 1981 le 1er prix supérieur interrégional (région Est) ainsi que le diplôme spécial de concertiste dans la classe de Gaston Litaize.

Dominique BREDA enseigne actuellement la lecture à vue et l’orgue au CNR de Metz, il est titulaire du grand-orgue de l’église Saint-Léon de Nancy, chargé de cours aux instituts de musicologie de l’université de Metz et de Nancy. Il a été professeur d’orgue à l’école de musique de Metz-Sablon-Montigny de 1989 à 2001 et l’est à nouveau depuis 2007. Il est responsable de l’école d’orgue du diocèse de Nancy et conseiller diocésain pour les questions relatives aux orgues et organistes. Il collabore régulièrement à la revue « Signes Musique ».

Il a réalisé plusieurs enregistrements de disques et CD (orgue seul, orgue et 2 trompettes avec l’ensemble TER VENTIS, orgue et choeurs). Il a enregistré l’intégrale des “24 pièces en style libre” de Louis VIERNE et des 24 “préludes liturgiques” de Gaston LITAIZE pour France-Musique. Comme concertiste, on a pu l’entendre à Paris (Notre-Dame, Saint-Louis des Invalides, La Madeleine, Saint-Séverin, Val de Grâce, saint-Roch) ainsi que dans différents festivals (Remiremont, Gérardmer, Pontivy, Strasbourg, Bordeaux, Masevaux..) et à l’étranger (Allemagne, Suisse, Luxembourg, Italie). Il joue également avec l’orchestre national de Lyon et l’orchestre symphonique et lyrique de Nancy. Il accompagne régulièrement de nombreux instrumentistes (trompette, hautbois, saxophone, clarinette, violon) ainsi que différents chœurs nancéiens (Collège Vocal et Instrumental, Petits Chanteurs de Sainte-Jeanne d’Arc, chœur de l’institut de musicologie, chœur diocésain, festival international de chant choral)

Quelques-unes des œuvres qui seront interprétées lors de ce concert :

~ Gaston LITAIZE (1909-1991) – orgue
Epiphanie

~ Ernest CHAUSSON (1855-1899) – soprano et orgue
Tota pulchra es, Maria (op. 12)

~ Gaston LITAIZE (1909-1991) – soprano et orgue
Je vous salue Marie

~ Félix MENDELSSOHN (1809-1847) – orgue
Andante varié

~ Gaston LITAIZE (1909-1991) – orgue
Prélude liturgique n°2

~ Ernest CHAUSSON (1855-1899) – soprano et orgue
Notre Père

~ Gaston LITAIZE (1909-1991) – soprano et orgue
Notre Père

~ Antonio VIVALDI (1678-1741) – soprano, hautbois et orgue
Trio pour voix, hautbois et orgue (Extrait du Gloria)

~ Gaston LITAIZE (1909-1991) – hautbois et orgue
Dyptique pour hautbois et orgue
• Andantino
• Scherzo

~ Tomaso ALBINONI (1671-1750) – hautbois et orgue
Concerto pour hautbois et orgue opus 7 n°3
• Allegro
• Adagio
• Allegro

~ Ernest CHAUSSON (1855-1899) – soprano et orgue
Cantique de Sainte Cécile (« A la Vierge immaculée »)

~ Gaston LITAIZE (1909-1991) – soprano et orgue
Marie conçue sans péché

~ Jean-Sébastien BACH (1685-1750) – soprano, hautbois et orgue
« Ich folge dir gleichfalls » (Extrait de la Passion selon saint Jean, BWV 245)
Samedi 14 novembre 2009 à 20h30 : Fresque Musicale, chœur, comédiens et orgue
« Irmengarde de Volkrange… »

 Comédiens et figurants de l’association des Amis du Vieux Château de Volkrange
 La Scola Metensis, direction : Marie-Reine DESMOLLIERE
 Orgue : Laurent-Martin SCHMIT

Il y a des histoires que l’on raconte aux enfants pour mieux bercer leurs rêves, on les appelle souvent des légendes. Et l’on dit souvent que dans chaque légende se tient un bout de vérité…

Ce soir « Autour de l’Orgue » et « Les Amis du Vieux Château de Volkrange » se réunissent pour vous offrir l’une des plus belles histoires, qui s’est réellement passée – certes, à peu de choses près – au XIIIII ° siècle, non loin d’ici au château de Volkrange.

Ce soir tout le monde se met à l’unisson pour faire revivre les amours de la belle Irmengarde : l’ensemble grégorien « La Scola Metensis » de Metz, spécialisée dans le répertoire médiéval et grégorien, les figurants et acteurs de l’association de Volkrange, et l’orgue tenu par son titulaire. Autant de personnages qui feront revivre avec tout leur art un spectacle simple et inoubliable.

L’histoire d’Irmengarde est un conte comme les autres, où l’on parle d’amour, d’hommes forts, de chevalier, de lèpre, et d’honneur. Mais elle prend toute sa dimension lorsque l’on sait qu’elle s’est passée à moins de vingt kilomètre d’ici et qu’elle est « jouée » par ceux-là mêmes qui entretiennent l’ancienne demeure de la princesse. Ici l’amour est plus fort que la guerre, et les voûtes de l’église de Contz-les-Bains risquent fort bien de vibrer et de frémir au son de cette légende.

Tandis que les comédiens joueront des tableaux vivants, les chants se fondront dans l’histoire, se voulant des commentaires ou des expositions de sentiments. L’orgue quant à lui improvise comme pour saisir à jamais le temps qui fuit. Le voilà tantôt en guerre, tantôt dans l’intimité des deux amants. La musique et l’histoire ne font alors plus qu’un…

Sans plus attendre, plongez-vous dans ce conte magique !

Les Amis du Vieux Château de Volkrange

Créée en 1986, l’Association des AMIS DU VIEUX CHATEAU DE VOLKRANGE a pour activité principale la restauration du vieux château de Volkrange (inscrit à l’Inventaire Supplémentaires des Monuments Historiques. Son but est la promotion d’une activité culturelle d’ensemble fondée sur la connaissance architecturale, archéologique, historique de la région de Thionville et en particulier le château historique de Volkrange.

(Photo: P. Heckler, RL Thionville)
L’association organise des chantiers de jeunes pour la sauvegarde du monument et des animations pédagogiques d’initiation destinées à un public scolaire (enluminure, calligraphie, vitrail, taille de pierres, saynètes, etc.).

Le spectacle donné le 14 novembre fait partie d’une action culturelle et artistique destinée à faire connaître cette histoire, mettant en scène des personnages historiques du XIIIème siècle, ayant vécu au château de Volkrange.

Site Web : www.vieuxchateaudevolkrange.com

La Scola Metensis
LA SCOLA METENSIS est née en 1987 de l’ancien Chœur Grégorien de Metz. Elle s'applique à renouveler l’interprétation du chant grégorien, en le référant à son origine messine au VIIIe siècle. Au fil des années la Scola a expérimenté dans l’acte de chant lui-même les fruits de plusieurs recherches ; elle a laissé en arrière un style grégorien qui, prétendant à l’universel, se faisait intemporel, fervent mais égal et neutre. Alimenté par le temps fort de la recherche et de l’expérimentation collective qu’est le stage international d’été (juillet 2009 en marquera la 29e édition), le travail de la Scola Metensis a surtout consisté à replacer son répertoire dans un champ de l’Histoire : celui des splendeurs de Metz carolingienne.
De l’Abbaye de Solesmes sont venues les principales découvertes, alors que l’honorable communauté bénédictine n’en tirait pas elle-même profit pour le renouvellement de son propre chant. Issue de l’observation des neumes dans les manuscrits du Xe siècle, une première révolution conduit à casser l’égalité des notes pour trouver un mouvement subtilement contrasté, qui est celui du discours. Une seconde, issue de la comparaison entre eux des plus anciens chants latins, a bouleversé l’analyse musicale en montrant que le chant grégorien, au départ non écrit, obéit aux règles de la tradition orale.
Un autre apport, considérable, est celui de Jean-Yves Hameline, liturgiste et musicologue, qui fut pendant longtemps l’invité régulier du stage de juillet. Il dévoila pour nous l’art vocal ancien et son impact sur l’auditoire à travers la lecture de plusieurs auteurs, de saint Augustin à Amalaire de Metz. Ces témoins de l’art des chantres montrent que la flexibilité de la voix est particulièrement capable de traduire le désir immense qui habite le cœur de l'homme et d’aller à sa rencontre. Ainsi s’établit entre le chantre et celui qui l’écoute une connivence particulière : le chant rappelle chez l'écoutant le meilleur de lui-même ou bien une part d’inconnu qui était là en réserve.
Site Web : http://site.voila.fr/gregorien57
Laurent Martin SCHMIT, orgue
Laurent Martin SCHMIT cultive plusieurs talents : la musique, la photographie, et la diffusion de la culture. Il a débuté l’orgue au Conservatoire de Thionville, puis a rejoint le Conservatoire National de Région de Metz où il a étudié cet instrument jusqu’en 3ème cycle spécialisé, ainsi que l’écriture musicale, la formation musicale, le déchiffrage, l’harmonisation et l’improvisation. Parallèlement, il a suivi les cours de musique au Département de Musique à l’Université de Metz jusqu’à la licence, et de piano à l’Ecole de Musique Agréée de Metz-Sablon.
Il s’est formé à de nombreuses master-class (improvisation, interprétation, clavecin, facture d’orgue…) durant lesquelles il a reçu les conseils de grands maîtres : Marie-Claire ALAIN, Michel CHAPUIS, Louis THIRY (orgue), Mireille LAGACE (clavecin), Jean-Pierre LEGAY (improvisation). Titulaire de l’orgue de Contz-les-Bains depuis l’âge de 14 ans, il est également membre du Collège des Organistes de l’Immaculée Conception de Metz.
Il a aussi suivi un cursus au Département « Arts et Culture » de l’Université de Metz (Licence « Arts du Spectacle », Maîtrise « Esthétique, Art et Sociologie de la Culture », et Master « Expertise et Médiation Culturelle »). Sa passion pour l’art et la culture l’amène à travailler à l’élaboration et à l’expertise de projets culturels pour des partenaires publics et privés. Il s'est formé au Fonds Régional d’Art Contemporain, donne des conférences sur la culture et a été chargé de cours à l’Université de Metz.
Il est actuellement chef de projets culturels, en charge des événements culturels d'une collectivité territoriale ainsi que consultant en ingénierie culturelle pour les universités.
Quelques-unes des œuvres qui seront interprétées lors de ce concert :

N.B : le programme des œuvres chantées n’est pas encore communiqué
Les œuvres pour orgue sont essentiellement des improvisations interprétées en fonction du texte et de l’ambiance de chacun des tableaux.

Tableau 1 : La rencontre des deux amants

An de grâce 1242. Aux abords du village de Volkrange, ARNOUX II, Seigneur des lieux, érige son château. Sa fille, la belle IRMENGARDE, l’accompagne. Un écuyer, GERLACH de NEUERBOURG, rejoint le château pour y parfaire son éducation de chevalier. Le charme de la douce IRMENGARDE ne le laissera pas indifférent, et gagnera vite son cœur.

Tableau 2 : l’adoubement

1247 – Louis IX, roi de France, appelle à la 7ème croisade. Ainsi, en décembre de cette année, une petite troupe en armes quitte le château. A sa tête, Arnoux II et Gerlach. Ils rejoignent St Louis en Terre Sainte. Le regard définitivement figé vers celui qu’elle aime, IRMENGARDE le voit disparaître. Elle pressent le malheur de la guerre. A Damiette, en Egypte, GERLACH sauve la vie du Seigneur ARNOUX, qui lui promet la main de sa fille IRMENGARDE. Le roi ayant remarqué sa bravoure au combat, le nomme chevalier.

Tableau 3 : La séparation des deux amants

Au retour de croisade, à l’approche de la terre de France, beaucoup de croisés s’aperçurent, avec horreur, que la lèpre, le terrible fléau du Moyen-âge, se trouvait parmi les choses rapportées des lieux saints. GERLACH en fût atteint et dû se retirer dans l’Ermitage du Mt St Michel. Toutes les nuits deux flammes illuminaient les fenêtres du château et de l’ermitage...Que de pensées remplies d’amour et de douloureuses abnégations ne se sont-elles pas coisées entre ces deux signaux.

Tableaux 4 Retraite à l’ermitage et entrée au couvent
Mais un soir, la lueur du Mt St Michel ne parut pas. GERLACH DE NEUERBOURG avait terminé son calvaire. La douleur d’IRMENGARDE fut aussi silencieuse que son amour avait été grand. Sa décision était prise, elle sera religieuse. Peu de temps après elle se retire au couvent de Ste Glossinde à Metz.

Epilogue : Renaissance


Dimanche 13 décembre 2009 à 16h00

« Ils ont dansé avec l’orgue… »

 Magali GENTIEU, danse, ancienne élève de Maurice Béjart
 Pierre MEA, orgue, professeur d’orgue au Conservatoire de Reims, organiste de la cathédrale de Reims

Un concert de Noël, quoi de plus normal dans une église ? Mais une danseuse ? Cela n’est pas très courant ! On dit souvent que l’on pourrait danser en entendant des airs de Noël, et bien nous avons voulu essayer. La musique savante regorge de termes savants désignant des danses : menuets, bransles, gigues, passacailles, saltarelles, chaconnes, et bien d’autres encore.

De tous temps, les compositeurs – et même les organistes – ont écrit des danses. Certes, il y a déjà longtemps que l’on ne danse plus le menuet, mais avec l’orgue tout est possible… Et c’est cette alliance longtemps rêvée que nous vous offrons aujourd’hui : chorégraphier des œuvres pour orgue. Voici donc deux interprètes exceptionnels : Magali Gentieu pour avoir dansé au côté de Maurice Béjart et Pierre Mea pour être – entre autres – lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin. Deux talents qui se conjuguent lors de ce concert-évènement inédit en Lorraine.

La danse nous propose cette liberté contrôlée, cette souplesse du corps et de l’esprit engendrée par la multiplicité des combinaisons rythmiques et sonores de l’orgue. Ce dernier appelle un pas de chat, un balancé, un port de bras, un sissonne, etc. Autant de termes que nous offre la danse.

Pour plus de magie, les mouvements de danse sont aujourd’hui semi improvisés, c'est-à-dire qu’ils ont été préparés dans leurs mouvements fondamentaux mais sont libres lors du concert. Car comme disait Picasso, « si l’on sait exactement ce que l’on va faire, à quoi bon le faire ? ».

Ouvrez grands les yeux et les oreilles, la magie de l’orgue et de la danse vont commencer…

Pierre MEA, orgue
C'est à Reims, où il est né en 1971, que Pierre MEA débute ses études musicales. Il y suit notamment l'enseignement de l'organiste Olivier LATRY et obtient un premier prix d'orgue en 1988.
La même année, il est finaliste au concours international de Nimègue (Hollande).
Il se perfectionne alors auprès de personnalités telles que Michel CHAPUIS, Michel BOUVARD et Louis ROBILLIARD, et voit ses études récompensées par deux premiers prix (orgue et harmonie) au Conservatoire National de Musique de Paris, ainsi que par une licence de perfectionnement à l'unanimité au conservatoire de Lyon.
Lauréat 1992 de la fondation Yehudi Menuhin, il est actuellement organiste titulaire du grand orgue de la cathédrale de Reims, ainsi que de l'orgue de chœur de Notre-Dame de Paris.
Il est également professeur au Conservatoire National de Région de Reims.
Magali GENTIEU, danse
Biographie non encore communiquée, merci de suivre les informations sur le site d’Autour de l’Orgue.


Quelques-unes des œuvres qui seront interprétées lors de ce concert :

N.B : le programme des œuvres n’est pas encore communiqué


Informations pratiques


Accéder à Contz-les-Bains :





























Informations sur les concerts :

- L’entrée aux spectacles est libre
- Les places ne sont pas numérotées, l’accès est libre
- Les organisateurs se réservent le droit de refuser l’entrée à toutes personnes dont le comportement mettrait en péril la sécurité des personnes, de l’édifice ou de l’orgue
- Une pharmacie, ainsi qu’une équipe disposant d’une attestation de formation aux premiers secours est présente durant chaque concert
- Une fontaine à eau est disponible durant chaque concert
- les portes de l’église sont ouvertes au public 30 min avant le début de chaque spectacle
- l’église est chauffée à une température optimale permettant à l’orgue d’être sécurisé
- l’accès à la tribune d’orgue est strictement réservé aux musiciens ainsi qu’à la presse qui en ferait la demande
- tout enregistrement de l’orgue est rigoureusement interdit sans autorisation


Autour de l’Orgue est soutenu par des partenaires fidèles :

Nous tenons particulièrement à les remercier pour leur indispensable contribution à la réussite de la manifestation.

Institutionnels :

- Le Conseil Général de Moselle
- La Communauté de Commune des Trois Frontières (CC3F)
- La Commune de Contz-les-Bains

Partenaires :

- Le Crédit Mutuel
- Le Conseil de Fabrique de Contz-les-Bains
Commerciaux :

- Boucherie Hillard
- Restaurant Saint Vincent
- Maçonnerie Alain Licht
- Atelier Fleurs et Feuilles
- Station services Aral
- Fleuriste Victor Muller
- Société Streit
- Contact optique

Les membres actifs :

- à ce jour, plus de 130 membres

Organisation de la saison :

- Président, directeur artistique : Laurent-Martin SCHMIT
- Conseillère pédagogique : Isabelle MONETT
- Conseillère artistique : Véronique FERING

Association :

- Président, directeur artistique : Laurent-Martin SCHMIT
- Secrétaire : Thomas HERBER
- Trésorier : Pierre SCHMIT
- Secrétaire-adjointe, conseillère pédagogique : Isabelle MONETT
- Trésorière-adjointe, conseillère artistique : Véronique FERING
- Assesseurs : Abbé Gérard SCHERRER, Jean-Marie PONCIN, Claude PROUVAY
Site officiel :

http://orguecontz.free.fr


Contact presse :

Autour de l’Orgue
Association Culturelle et Musicale
56 route du Vin
57480 CONTZ-LES-BAINS
Tél : 03.82.83.82.10
orguecontz@free.fr

http://orguecontz.free.fr


Laurent-Martin SCHMIT
Directeur artistique
Tél. : 06.12.58.46.76
Laurent.schmit@free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'orgue de CONTZ-LES-BAINS (Moselle) fête ses 111 ans !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messiaen : Oeuvres pour orgue
» Orgue d'Urrugne (Pays Basque)
» Découvrir l'orgue par le disque
» Pourquoi un orgue virtuel n'égalera jamais un orgue à tuyaux
» 2010-02-11 - Récital d'orgue, Nantes, St-Similien, V MONIN - 11 fév - 20h30

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de l'orgue :: Les annonces de concerts d'orgues en France :: Concerts en Alsace et en Lorraine-
Sauter vers: